• Abolition de la Viande - Lorient - le 26 mai 2012

    Dans le cadre de la Semaine Mondiale pour l'Abolition de la Viande, nea a mis en scène un animal humain dans une barquette de polystyrène rappelant les morceaux d'animaux non-humains vendus dans les grandes surfaces.

    Des discussions ont eu lieu autour du happening sur la légitimité de la viande, sur les conditions de vie et de morts des animaux dans les élevages et les abattoirs, sur les alternatives aux produits d'origine animale. Les personnes étaient ouvertes aux discussions, l'abolition de la viande ne fait plus hurler les passants ! Mais la peur de changer leurs habitudes et la confusion dans leurs esprits entre ce qui leur est dit ou ce qu'ils veulent entendre et la réalité, en laisse plus d'un dans le questionnement.

    Pour finir le happening, une enfant de 10 ans est venue observer la scène et nous a demandé "pourquoi vous faites ça ? car j'ai une copine qui a mon âge et elle ne mange plus de viande pour ne pas tuer les animaux" ...

    Retour presse ici

     

    Action barquette de Lorient, samedi 26 mai vue par Jane, militante pour les animaux :

    Je crois que nous étions huit sur la place Aristide Briand, dont 4 que je ne connaissais pas. Un jeune homme s'est dévoué pour tomber le t-shirt et le reste (presque) subitement à l'heure dite, intégrant illico la barquette prévue qui a été aussitôt recouverte de film alimentaire. Ensuite, il a fait très chaud. Il a été stoïque. Le passage a été plutôt modéré en densité et Lorient n'est pas Rennes.  La place est grande ce qui laisse la possibilité de raser les murs si on veut. L'autorisation était accordée pour une heure (je crois). Nous avons distribué un peu moins de 500 tracts. Les réactions initiales étaient assez prévisibles: abolir la viande ?? Impossible!  l'homme préhistorique ... notre GROS cerveau grâce à la viande .... les animos se bouffent entre eux, alors pourquoi qu'on ferait pas pareil ? .... on a toujours fait comme ça ...  ben, qu'est-ce qu'on mangerait alors ? ...  toute façon, y'z'ont pas le cerveau comme nous ... et les fourmis que vous tuez en marchant ? ... la chaine alimentaire, la chaine alimentaire ... ils sont là pour ça  ...  on en a BESOIN ..... le lait est IN-DIS-PEN-SABLE .... c'est despotique de "forcer un enfant à ne pas manger de viande" (sic) ....  mais si on arrêtait, le chômage alors !! ...  la liberté ... et bien sûr, la réaction peut-être la plus fréquente: "j'aime trop ça !"   Et la sempiternelle et inénarrable carotte.  Oui, surtout du prévisible.  Quelques gloussements.  Quelques haussements d'épaules excédés. Beaucoup d'incrédulité: "Ben, c'est une blague ?"  Mais au final, la plupart des passants ont accepté le tract et je n'en ai pas vu par terre. Il y a eu des échanges intéressants, des curiosités exprimées. Pour beaucoup c'était là une éventualité  -  l'abolition de la viande  - dont ils n'avaient jamais entendu parler ni n'avaient imaginée. Et plusieurs personnes déjà vgs depuis des années ont exprimé leurs encouragements. - un vieux, vieux couple, en particulier. Un journaliste du Télégramme est venu poser des questions et prendre quelques photos.

           Mon impression à la fin de l'opération était positive. Il me semblait que, quand on pouvait engager une conversation, les gens n'étaient généralement pas hostiles. Forcément il y a une gêne car au fond, chacun sachant que ce n'est pas bien de tuer les animaux, il ne peut qu'éprouver un sentiment de culpabilité. Et puis, ils se trouvaient confrontés à une sorte de dissonance car ce que nous disions et justifions par le raisonnement heurtait de front tout ce qui leur est asséné quotidiennement par tous les côtés et tous les moyens. Les gens n'avaient pas conscience d'être manipulés par une propagande acharnée et constante, depuis le plus jeune âge. Je me dis qu'il y a une certaine demande d'information mais aussi une méfiance face à "l'extrémisme". Plusieurs personnes m'ont dit que +/- nous n'avions pas vraiment tort mais que nous étions un peu extrémistes. Ce n'est pas facile pour les gens d'envisager que toutes les figures d'autorité (médecins, scientifiques, parents, professeurs, ministres, journaux, télévision, etc) leur mentent ou ont menti. Et chacun/e tient à sa peau. Moi aussi. D'autre part, beaucoup s'arrangent avec leur conscience en se convaincant que les animaux que EUX mangent ont eu une vie idyllique et une mort instantanée et sans crainte ni souffrance.

           (...) Ça avance, indéniablement. Boule de neige ou pas, un jour la masse critique sera atteinte et le basculement suivra tout comme le navire de l'état navigua jadis sur un volcan ....

            Voilà ce que j'en ai retenu. D'autres ont certainement emporté d'autres impressions.

    SMAV - Lorient

    SMAV - Lorient

    SMAV - Lorient

    SMAV - Lorient


    Tags Tags : , , , ,