• Conférences sur le thème du spécisme à Rennes les 21-22 mars

    La question animale

    Conférence sur le thème du spécisme, organisée par Le Collectif Rennais Pour les Animaux - intervenant : David OLIVIER, militant progressiste, fondateur des Cahiers Antispécistes et de la Veggie Pride

    Le mardi 20 mars 2012 - de 18h00 à 21h00 - entrée libre

    Université Rennes 1 - Beaulieu Sud - Bât. 2A - Amphithéâtre D
    accès : allée Henri Poincaré - bus 4, 6, 31, 32, 40&41express, 50, 64
    http://www.univ-rennes1.fr/ digitalAssets/202/ 202175_PlanA42010.pdf

    contact : animalisterennes@gmail.com
    _____________________________________________________________________________

    L’antispécisme est un mouvement politique concret et pluriel.
    C’est aussi un terme philosophique, dont il importe d’examiner le sens.
    Nous partirons du concept de spécisme dans sa définition la plus dépouillée qui voudrait que le statut éthique d’un être dépende, sans autre justification, de son appartenance d’espèce, et typiquement de son appartenance à l’espèce humaine. On verra qu’il s’agit d’une position impossible à défendre; ceci en particulier parce qu’elle se réfère à un concept d’espèce qui se prétend fondé en biologie, mais que la biologie ne reconnaît pas.
    Le rejet du spécisme est une position minimaliste, aux implications fortes.
    Se développe heureusement depuis plusieurs années en France comme ailleurs la conscience du fait que les intérêts des animaux non humains ne comptent pas tout à fait pour zéro.
    On voudrait cependant se contenter de les prendre en compte à la marge, comme motivation subsidiaire, quand ils n’entrent pas sérieusement en conflit avec les intérêts humains. Pourtant, si le spécisme absolu ne peut être soutenu, la seule position défendable est l’égalité animale, c’est-à-dire l’égalité étendue à tous les êtres sentients, et il n’y a aucune justification à donner une quelconque priorité aux humains en tant que tels.

    ******************************************************************

    Conférence sur le thème du spécisme, organisée par Le Collectif Rennais Pour les Animaux - intervenant : Yves BONNARDEL, militant égalitariste et libertaire.

    Le mercredi 21 mars 2012 - de 19h00 à 22h00 - entrée libre

    Université Rennes 2 - Villejean - Bât B - Amphithéâtre B6
    accès : avenue Gaston Berger - métro Villejean Université, bus 4,30, 31, 76 ex
    http://www.univ-rennes2.fr/ sites/default/files/UHB/ SERVICE-COMMUNICATION/ plan-villejean.pdf

    contact : animalisterennes@gmail.com
    _____________________________________________________________________________

    LA QUESTION ANIMALE : UNE QUESTION POLITIQUE CRUCIALE

    Les animaux sont des êtres sentients. Ils sont de loi les premières victimes du capitalisme, de par leur nombre et de par l'intensité de l'exploitation qu'ils subissent - essentiellement pour leur chair.
    Nous sommes pourtant peu solidaires à leur égard. Nous considérons que leur exploitation n'est un problème social, ni éthique, ni politique.
    C'est une "vision du monde" qui nous permet de mettre la question animale de côté : les animaux ne sont pas "comme nous", ce sont des êtres de "nature", d'instinct, etc. Cette idéologie, depuis qu'elle a commencé à être attaquée, a reçu un nom : SPECISME.
    Or, aujourd'hui, cette idéologie s'écroule. Même la représentation savante du monde (philo, histoire, socio, anthropo, éthique et politique) ne la garantit plus et elle apparaît désormais minée de toute part.
    Quelles perspectives ouvre la critique du spécisme ? Quel basculements de notre vision du monde ? Et, surtout, quelles révolutions pour les non-humains ?


    Tags Tags : , , , ,