• L'inconsistante "Apologie du carnivore" de Dominique Lestel

    Les cahiers antispécistesCes derniers mois, les médias ont évoqué la riche moisson d'écrits de végétariens : Faut-il manger les animaux? (Foer), Confessions d'une mangeuse de viande (Iacub), Le cri de la carotte (Delorme). Et en même temps, il y a eu la publication de "Apologie du carnivore" de Lestel. Alors, forcément, la presse en a parlé : ça faisait contrepoids. Et puis, Lestel, c'est une pointure.

    Pourtant "Apologie du carnivore" est un tout petit essai, et pas seulement à cause du nombre de pages.

    Pierre Sigler s'est penché sur ce qui arrive à un philosophe réputé quand il croit faire oeuvre de polémiste mordant à l'encontre du végétarisme éthique.

    Son diagnostic vient d'être publié sur le site des Cahiers antispécistes. Il vaut le détour.

    A lire ici

    Source les cahiers antispécistes